running

Commotion cérébrale et pratique sportive

La Commission sport et santé du Comité Régional Olympique et Sportif avec le soutien de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Bourgogne a réalisé et édité un guide qui a pour objectif de donner à chacun un niveau d’information permettant la reconnaissance d’une commotion cérébrale survenant chez le sportif dans sa pratique habituelle. Ce guide est à destination des sportifs, de leur famille, de leur entourage, de leur encadrement technique, médical et paramédical des dirigeants et responsables de club et des arbitres.

commotion-cerebrale-sportifs

sport-enfant

Activité physique et sport, comment accompagner l’enfant ?

Ce livret traite de la place du sport dans la société en lien avec le développement de l’enfant : rapport au corps, rapport à autrui et au groupe tout au long de la pratique sportive de l’enfant et du jeune (3 à 18 ans). Il a pour objectif de soutenir les professionnels et bénévoles animateurs sportifs dans la relation éducative avec les jeunes qu’ils sont amenés à encadrer.
Consulter le livret

23046439_print

Médicosport-santé. Le dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives. Première ébauche

Le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) a lancé le Médicosport-santé. Ce document de référence constitue une sorte de « Vidal du sport ». C’est un dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives.Il a pour but de définir les conditions de la pratique sportive à trois stades différents, avant la maladie, à l’apparition de la maladie et en cas de complications ou invalidités dues à la pathologie. Il propose une approche par public (maladies métaboliques – diabète, obésité -, maladies cardio-vasculaires, cancers, effets du vieillissement) et une approche par discipline sportive (athlétisme, tennis, cyclisme, triathlon…)

Consulter le document

dossier-technique-6

Activités physiques et sportives pour la santé : des recommandations à la pratique

Ce dossier technique s’adresse à tout professionnel de santé, du social, et professionnel du monde sportif, ainsi qu’à tous les acteurs au contact des publics à besoins particuliers sur les recommandations d’activités physiques et sportives (APS) comme thérapeutique non médicamenteuse.
Il a pour objectif de renforcer la promotion des APS auprès de personnes « à besoins particuliers », dans le cadre du plan Activités Physiques et Sportives pour la Santé et le Bien Être (APSSBE) dont la
population :
– âgée de plus de 65 ans, à domicile et en établissement,
– handicapée (déficience motrice ou intellectuelle),
– porteuse de pathologies chroniques (diabète, obésité, maladies cardiovasculaires),
– souffrant ou ayant souffert d’un cancer,
– en situation de précarité.

dossier-technique-6